17
fév-2014

MES 5 LIEUX IMMANQUABLES A VISITER EN ALBANIE

Encore trop souvent associée, à tord, au mot « mafia », l’Albanie, petit pays lové sur les rives de l’Adriatique, entre le Monténégro, le Kosovo, la Macédoine et la Grèce, recèle pourtant de biens jolis trésors qu’il est grand temps de découvrir. Emplie d’une histoire de plus de 2000 ans grâce à sa position stratégique sur l’une des principales routes reliant l’Occident à l’Orient, cette jeune république regroupe en effet un patrimoine riche et varié, des paysages splendides et une population à la gentillesse incroyable. Le tout à seulement quelques heures d’avion et pour un budget abordable. Alors, qu’attendez-vous ? Quelques recommandations sur quoi visiter en Albanie, peut-être…

1. Une navigation sur le Lac Koman

Albanie-Lac Koman-Embarcation Annika

Voguer sur les eaux du lac Koman se mérite. Situé à une quarantaine de kilomètres de la ville de Shkodra, il ne faut pas moins de deux bonnes heures de route défoncée pour atteindre le hameau de Koman. Il faut encore parcourir quelques kilomètres et traverser un long tunnel afin d’atteindre le point d’embarquement. Quel spectacle ! De suite, la couleur laiteuse des eaux émeraudes du lac hypnotise. L’oppression vivifiante des falaises abruptes poursuit. Bien qu’encerclé de toute part, le duvet boisé des montagnes n’étouffe pas. Au contraire, il donne presque le sentiment que tout est possible derrière ces pentes ponctuées de fermes isolées. La preuve en est avec l’apparition, ci et là, de quelques paysans en quête de la prochaine navette.
Si vous envisagez de prendre le ferry quotidien, il vous faudra passer la nuit à l’autre bout du lac (pas d’aller-retour possible dans la même journée) avant de refaire le trajet retour le lendemain, le transport des véhicules ayant cessé depuis quelques années maintenant. Dans les deux cas, soyez matinal. Une autre option consiste à louer entièrement la barque. Le prix reste abordable, surtout si vous êtes plusieurs. Adressez-vous au camping (situé dans l’infrastructure du pont) pour vous organiser ça.

2. La route du littoral, entre Vlorë et Sarandë

Reliant Vlorë au nord à Sarandë au sud, la route de cette partie du littoral albanais est purement et simplement à couper le souffle, particulièrement le passage du col de Qaf’e Logorajt. Ses 1055 mètres d’altitude se jettent en quelques centaines de mètres dans la mer et c’est sur ces pentes escarpées que la route descend en lacets serrés. Plus loin, les virages s’adoucissent et débouchent sur un paysage de canyons rougeâtres, tranchant avec les oliviers centenaires verdoyants et les reflets turquoises de la mer à nos pieds.
Offrez-vous une halte dans le vieux bourg d’Himare (en hauteur par rapport à la ville moderne) et laissez-vous porter au grès des rues désertées. Au fil de murs de pierres plus ou moins délabrés, vous finirez par atteindre le sommet, trouverez une vieille chapelle abandonnée et admirerez le point de vue sur la côte en contrebas. Un espace aménagé vous y attend, pourquoi ne pas penser au pique-nique? Mais attention à ne rien laisser traîner car si la côte continue d’être préservée à ce jour des rangées de buildings bétonnés, le fléau des déchets s’étale suffisamment par-ci, par-là. N’y contribuons pas.

Albanie-Route du littoral

3. Le site archéologique de Butrint

Albanie-Butrint-Amphithéâtre

Dissimulée au cœur d’un Parc National, la cité antique de Butrint, Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1992, a été habitée depuis les temps préhistoriques. Elle fut tour à tour colonie grecque, ville romaine, évêché et connut la domination byzantine puis l’occupation vénitienne avant de finir palais résidentiel d’Ali Pacha, gouverneur de région sous l’empire Ottoman. Site archéologique de toute beauté fardé d’une végétation luxuriante, certaines de ses ruines donnent comme un léger goût de la magie d’Angkor et l’on se prend au jeu de la spéculation sur sa splendeur d’antan.
Le site archéologique de Butrint est à quelques encablures de la Grèce. Souvent annoncé comme fermé (même dans certains bureaux d’information touristique albanais), ce passage frontière fonctionne pourtant très bien et la route est même en très bon état. Information d’autant plus intéressante que le port d’Igoumenitsa d’où partent de nombreux ferries pour l’Italie se situe à proximité.

4. Un moment de détente à Ksamil

Après une belle demi-journée culturelle dans le parc de Butrint, rien de tel qu’une escale balnéaire à Ksamil, situé à une dizaine de kilomètres au nord. Également réputé pour ses quatre petites îles accessibles à la nage, c’est surtout pour sa plage idyllique « des trois îles » que le village attire. Sable blanc poudreux, eaux turquoises et îlots à la végétation verdoyante, tout y est. Y compris les petites gargotes aux terrasses flottantes et aux parasols ombrageux. En deux mot, un petit paradis.
Ksamil se situe à une quinzaine de minutes au sud de Sarandë, station balnéaire à la Benidorm. Évitez de séjourner dans cette ville bétonnée d’où débarquent en période estivale des flots de touristes en provenance de Corfou. En revanche, vous pouvez vous y rendre si la découverte de l’île grecque vous tente ; de nombreux bateaux faisant quotidiennement la navette en haute saison.

Albanie-Ksamil

5. Berat, la « citadelle blanche »

Albanie-Berat

Surnommée la ville « aux milles fenêtres » compte tenu de l’alignement multiple de ses façade, Berat pourrait tout aussi bien s’appeler la « citadelle blanche ». En effet, elle offre un magnifique panorama crémeux de maisons blanchies à la chaux, enchevêtrées les unes aux autres. Quelle balade bucolique que ce labyrinthe de rues pavées à flanc de colline ! Quelle agréable dégustation que ces raisins cueillis dans l’illégalité des vignes grimpantes aux murs des habitations ! Sans oublier le clou de la visite, la citadelle dominant l’ensemble, quasi invisible depuis la ville.
Profitez de la citadelle à la lueur du crépuscule et des lumières de la ville le soir particulièrement. Aux mêmes heures, faites un tour sur l’artère principale libérée de tout véhicule. Vous serez surpris par la foule, comme si le village entier était au rendez-vous. Si vous êtes en camping, seul un terrain pas très accueillant chez l’habitant peut vous dépanner. Le plus adéquat se situe à une bonne quinzaine de kilomètres de la ville, emplacement dommageable pour profiter de la vie nocturne à cause de la conduite délicate de nuit. Et si vous êtes en hébergement traditionnel, ne vous privez pas d’une nuit à l’intérieur même de la citadelle, les prix ne sont pas plus chers que ceux d’une chambre au cœur de la ville et le charme y est tout autre.
Voici le circuit que je vous préconise : deux semaines sur place pour bien sentir le pouls de ce surprenant pays !

Jour 1 : Tirana (1 jour ½) – Place centrale, Mosquée d’Et-hem Bey, marché, Pyramide, café à la Sky Tower et soirée dans le quartier du Block) Jour 2 : Kruja (½ journée – 1h de route) – Musée de Skanderbeg, Château et temple Bektashi – Nuit aux alentours de Kruja. Jour 3 : Shkodra (1 jour – 2 x 2h de route) – Forteresse de Rozafa, vieilles rues de la ville – Nuit à Koman Jour 4 : Koman (1 jour – 3h de route) – Navigation sur le lac (privatif) – Nuit à Durrës Jour 5 : Durrës (1 jour) – Amphithéâtre antique, musée archéologique et détente – Nuit à Durrës Jour 6 : Route pour Korcë (4h de route) – Ancienne route Tirana / Elbasan, village de pêcheurs de Lin, halte « byrek » à Pogradec, lac d’Orhid – Nuit à Korcë Jour 7 : Korcë (1 jour) – Musée national d’Art médiéval, vieux bazar Jour 8 : Route pour Gjirokastra (4h de route) – Nuit à Gjirokastra Jour 9 : Gjirokastra (1 jour) – Visite de la citadelle, de la mosquée et tour de la « ville-musée » – Nuit à Gjirokastra Jour 10 : Butrint (½ journée – 1h ½ de route) – Site archéologique de Butrint, détente à Ksamil – Nuit à Ksamil Jour 11 : Riviera albanaise (1 jour – 2h de route) – Villages de Qeparo, Himare et Dhermi – Nuit à Dhermi Jour 12 : Pojan (½ journée – 1h ½ de route) – Site archéologique d’Appolonia – Nuit aux alentours de Pojan ou de Fier Jour 13 : Berat (1 jour – 1h de route) – Citadelle et ensemble architectural de Berat – Nuit à Berat Jour 14 : Tirana (3h de route) – Fin du circuit

Pour les amateurs de trek, laissez-vous surprendre par une escapade de quelques jours supplémentaires au cœur des Alpes albanaises, notamment dans la vallée de la Valbona ou le Parc National du Theth, à la rencontre de ces villages où perdure encore la loi « Kanun ».

Plus d’infos sur l’Albanie, écoutez mon interview par Eric Lange d’Allô la Planète (Radio Le Mouv)


 

0

 goûts / 2 Commentaires
Partager cet article:
  1. julie joursdeglisse /

    Salut Miss voyage! Je suis tombee par le biais de google+ sur ton blog et j’adhère! je suis moi aussi allée faire un petit tour avec mo van en Albanie et j’en garde un magnifique souvenir, très depaysant et
    Juste à notre porte. Merci pour cet article qui lutte contre les cliches depasses!
    Julie

    • Ophély /

      Salut Julie, merci pour ton commentaire.
      Quand es-tu allée dans ce superbe pays ? On s’est peut-être croisées ?
      D’autres destinations « clichées » à partager ?

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec