19
mar-2014

Comment imaginer qu’à seulement 3h30 de vol de Paris, on puisse se sentir autant dépayser et de façon aussi sensationnel. Délicat de décrire le caractère d’absolu qu’offre l’Islande. Champs géothermiques aux multiples couleurs, étendues de lave noire à perte de vue, fjords isolés… autant de variation de paysages que cette île perdue au milieu de l’Atlantique permet de visiter. « Ice-climbing », bains chauds d’eaux laiteuses, escapade en 4×4, autant d’expériences insolites que l’on peut découvrir là-bas. L’Eau, le Feu, l’Air, la Terre… Quelle destination peut se targuer de souligner avec force et élégance la puissance des quatre éléments. N’attendez plus, notez ce qu’il faut visiter en Islande.

1. Le trek Landmannalaugar-Þórsmörk-Skógar

201403-Missvoyage-Islande-Trek Þórsmörk-Skogar

Si Landmannalaugar-Þórsmörk est le trek le plus populaire d’Islande, son extension jusqu’à Skógar mérite les kilomètres supplémentaires. Après la pléiade de couleurs des activités géothermiques et un passage dans la roche noire volcanique sur la première partie du circuit, on foule les glaciers à seulement 1000 mètres d’altitude. On s’oriente à travers la vaste étendue de roche et de glace grâce aux nombreux poteaux jaunes pétards, véritable fil d’Ariane d’une épopée mystique. L’arrivée au refuge sonne comme un moment d’isolement absolu. Cette prolongation s’achève en apothéose avec l’arrivée sur la chute Skógafoss.
Si vous faites l’intégralité des 82 kilomètres (environ 32h de marche pour une personne moyennement entraînée), prévoyez de faire une halte au refuge de Fimmvörðuháls et faites votre réservation au stop précédente à Þórsmörk car il est souvent plein. Sinon, vous aurez toujours le salut de votre tente, pas des plus agréables sur cette halte-là. Prévoyez aussi des bâtons de marche, je vous promets, c’est salvateur !

2. Lakagígar ou les cratères de Laki

Ensemble de 135 cratères volcaniques alignés sur une trentaine de kilomètres, la fissure du Laki est purement hallucinante. Après 70 km de piste seulement autorisée aux véhicules tout terrain, entre coulées de lave et plaines de sable noir, on reste époustouflé par cette enchevêtrement de dômes éventrés à perte de vue. Même si nous ne sommes pas sur le Snæfellsjökull, ça sent le « Voyage au centre de la Terre » de Jules Verne. Et l’on se prend à chercher dans une de ces failles les entrailles de notre planète.
La route F206 n’est autorisée qu’aux véhicules tout terrain. Ne vous y aventurez pas avec un véhicule traditionnel car vous aurez aller-retour 6 passages à gué à effectuer. Cependant, un 4X4 Suzuki Jimny est amplement suffisant. Renseignez-vous sur les conditions de votre assurance par rapport à ces passages à gué car ils ne sont pas toujours pris en compte. N ‘hésitez pas à faire la boucle autour des cratères (très bien indiquée) pour des paysages encore plus bigarrés.

201403-Missvoyage-Islande-Cratères de Laki

3. L’ice-climbing sur le Skaftafellsjökull

201403-Missvoyage-Islande-Ice-climbing

Laissez-vous tenter par l’expérience unique de l’ice-climbing ou escalade sur glace. Elle est accessible au plus grand nombre. Pas besoin d’être un sportif inconditionnel ou un amateur de haute montagne. A peine quelques dizaines de mètres à déambuler sur la glace à l’aide de crampons bien affutés et vous êtes déjà au pied de la paroi glacée où différents degrés d’inclinaison attendent les amateurs de sensations insolites. Et pour les plus efficaces, une belle descente en rappel couronnera vos efforts. A vos piolets !
Pour ceux dont le vertige est un fidèle ami, le guide s’adapte et vous propose une grimpette plus ou moins pentue et plus ou moins haute. Si l’escalade n’est vraiment pas votre truc, vous pouvez toujours effectuer une balade de 4 heures à pied sur le glacier Solheimajökull à la découverte des crevasses et « mulans » (trous où l’eau s’engouffre dans la glace).

4. LE LAC DE JÖKULSARLON

Souvenez-vous des somptueux paysages glaciaires du James Bond « Demain ne meurs jamais ». Il s’agit de ceux de Jökulsarlon, lagon créé par la fonte du glacier voisin le Vatnajökull et parsemé de centaines d’icebergs allant du bleu cristallin au noir volcanique. Naviguez sur cette étendue d’eau vieille de 1000 ans et marchez sur la plage de sable noir non loin pour toucher ces blocs de glace fondant balayés par la pluie et le vent. Le tout, en compagnie d’un phoque à la robe argentée surfant les clapots.
Vous pouvez tester le bateau-bus à bord duquel vous débuterez secoués sur les quatre roues d’un tracteur avant de plonger dans le lac pour voguer tranquillement sur les flots. Si le départ est bruyant, les perturbations sonores s’atténuent sur les eaux et permettent de s’approcher au plus près des icebergs. Une sortie en zodiac est aussi possible depuis l’autre côté du lac. Priez pour que le temps ne soit pas clément, les reflets sont plus disparates et la foule de touristes moindre.
201403-Missvoyage-Islande-Lagune glaciaire de Jokulsarlon

5. Les bains de Myvatn

201403-Missvoyage-Islande-Bains de Myvatn

Si vous recherchez une alternative plus économique et plus authentique au célèbre Blue Lagoon, les bains de Myvatn sont faits pour vous. Véritable moment de relaxation comme sa grande sœur du Sud-Est, ces bains se révèlent plus cosy et moins envahis. Au coucher de soleil, vous profiterez de la vue sur la belle montagne noire dominante à travers les effluves de l’eau turquoise fumante. Jusqu’à tard dans la nuit, vous vous prélasserez sur l’un des bancs installés dans l’eau. Une étape naturelle et intimiste comme je les aime.
Réservez votre soirée pour profiter au mieux des bains. Ils sont ouverts jusqu’à minuit en été et sont vites désertés la nuit tombée. Profitez de votre journée pour découvrir Askja si vous êtes équipés d’un 4×4. Il s’agit d’un ancien volcan situé au bout d’une piste incroyable qui traverse le désert volcanique intérieur.

Autant vous prévenir, l’Islande regorge de multiples beautés qu’il est difficile de voir en deux semaines. Cependant, 15 jours permettent d’avoir un premier aperçu qui vous laissera un goût de « reviens-y ». Voici donc mon circuit préconisé des lieux à visiter en Islande avec départ et arrivée aérienne sur Reykjavík.

Jour 1 : Reykjavík – Tour à pied du centre-ville (Hallgrimskirkja, Tjörnin, vieux quartier) et Runtur (vendredi et samedi soir) – Nuit à Reykjavík Jour 2 : Cercle d’or – Parc National Thingvellir, Geysir (geyser Strokkur), chute de Gullfoss – Nuit à Reykjavík Jour 3 : Sud de l’île – Chutes de Balanoglosse et Skógafoss, falaises de Dyrhólaey (macareux), plage de sable noir de Reynishverfi, village de Vík i Myrdal – Nuit à Vik (A ajouter si vous avez 3-4 jours de plus : piste de Fjallabak (4X4), volcan Hekla, Landmannalaugar et Eldgjá (2-3j) + îles Vestmannaeyjar (1j) Jour 4 : Sud-est de l’île (partie 1) – Eldhraun, cratères de Laki – Nuit à Kirkjubæjarklaustur Jour 5 : Sud-est de l’île (partie 2) – Skaftafell, Svartifoss, Jökulsarlon – Nuit à Höfn Jour 6 : Est de l’île – Höfn, fjords, Baie de Lónsvík – Nuit à Egilsstadir Jour 7 : Nord du pays (partie 1) – Parc National de Jökulsárgljúfur, Dettifoss, Myvatn (Dimmuborgir, Skútustadir, Námaskard, Leirhnjúkur, Krafla – Nuit à Myvatn Jour 8 : Nord du pays (partie 2) – Askja, Öskjuvatn, Viti, bains de Mytvatn – Nuit à Myvatn Jour 9 : Nord du pays (partie 3) – Godafoss, Husavik, Akureyri – Nuit à Akureyri Jour 10 : Journée de transition – Région de Skagafjördur. Nuit à la péninsule de Vatnsnes Jour 11 : Fjords du nord-ouest (partie 1) – Holmavik, Pingeyri – Nuit àIsafjordur Jour 12 : Fjords du nord-ouest (partie 2) – Dynjandi, Latrabjarg, Raudasandur, ferry sur le fjord Breidafjördur – Nuit à Stykkisholmur Jour 13 : Snaefellsnes – Snaefellsjökull, Arnastapi – Nuit à Borgarnes Jour 14 : Reykholt – Husafell, Deilædartunguhver, piste de Kaldidalur (4X4) le long du glacier Langjökull – Nuit à Reykyavik – Fin du circuit.

L’idéal est de passer trois semaines dans cette contrée tellement riche en paysages afin de réaliser un trek, modérer les kilomètres quotidiens et parcourir l’intérieur du pays trop souvent ignoré. Si votre emploi du temps vous le permet, ajoutez à l’itinéraire précédent, le trek Landmannalaugar-Þórsmörk-Skógar d’une durée de 6 jours (4+2) en prenant un rythme tranquille. Pensez aussi à faire une escapade sur les îles Vestmannaeyjar, très peu visitées, véritable paradis des oiseaux et dont la position du golf est à couper le souffle.

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec