16
juil-2014

RETARD D’AVION, ANNULATION, SURBOOKING… CA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES !

Si vous lisez cet article, peut-être avez-vous déjà dû faire face à un de ces désagréments. Ne culpabilisez pas, vous faites partie des 6,8 millions de français qui chaque année voient leurs belles escapades entachées par un problème aérien. Refus d’embarquements, annulations, retards… Certains resteront de l’ordre de l’anecdote à raconter en rentrant, d’autres viendront littéralement gâcher le voyage tant attendu. S’il n’existe pas de recettes miracles pour passer à travers les mailles du filet, sachez qu’il y a une solution pour réparer le préjudice subi : air-indemnite.com (anciennement Transindemnite.com).

 

Quelques chiffres pour se rendre compte que ça n’arrive pas qu’aux autres :

- 80000 vols avec plus d’une heure de retard

- 16 bagages perdus pour 1000 passagers

- 344000 victimes du surbooking

 

Logo de la société de recouvrement en cas de défaillance aérienne air-indemnite.comqu’est-ce que c’est que ce truc ?

Pionnier et leader français depuis 2007 en France, air-indemnite.com est un service d’indemnisation de transports, qui traite les litiges avec les compagnies aériennes partout en Europe et obtient gain de cause 9 cas sur 10. Analyse du dossier, procédure, indemnisation, une équipe de professionnels s’occupe de tout pour vous.

Pourquoi se priver ? N’attendez plus et faites partie des 2 % des voyageurs français qui ont demandé l’application de leurs droits.

 

Bouh, ça doit coûter un bras ce service ?

Si je vous dis « gratuit », vous n’allez pas me croire ! Pourtant ! Air-indemnite.com se rémunère par une commission sur l’indemnité reçue. En résumé, si la réclamation n’aboutit pas, vous ne déboursez rien et si vous avez gain de cause, vous conservez 70% de la somme reçue. Réfléchissez aussi que cet argent, vous ne l’auriez peut-être (sûrement) pas reçu si vous aviez entrepris les démarches par vous-même (et encore, si vous les aviez entreprises!). Je vous disais quoi ?! Gratuit !

 

Comment je sais, moi, si je peux prétendre à quelque chose ?

Tout d’abord, il faut que votre vol soit au départ de l’Union Européenne (ou de la Norvège, la Suisse ou l’Islande) ou s’il est en provenance d’une autre partie du monde, il faut que la compagnie soit membre de l’Union Européenne (ou de la Norvège, la Suisse ou l’Islande).

Si c’est le cas, n’attendez plus et utilisez la magnifique calculette ci-dessus. Elle va vous permettre de calculer le montant de l’indemnité. Magique ! Sachez que celui-ci dépend de la distance du vol et qu’il varie de 250 à 600 €. C’est pas négligeable, non ?

Ensuite, il vous suffit de quelques clics et quelques cases à remplir pour déposer votre dossier auprès de air-indemnite.com. Le traitement des dossiers a été réduit dans la plupart des cas de 15 jours à 2 ans.

Pour en savoir plus, consultez les témoignages de nombreux clients.

 

 »Miss
Ah, j’ai bon dos de vous conseiller air-indemnite.com ! Pourquoi ? Tout simplement parce que je n’ai encore jamais testé leur service. Par chance ?

Oui, pour beaucoup, car, je touche d’ailleurs du bois en écrivant, je n’ai encore jamais perdu mon bagage, même pour 24 heures ! Statistiquement, avec les nombreux vols déjà emprunté, j’aurai dû y avoir droit. Mais un petit ange me préserve jusqu’à maintenant (et pourvu que ça dure) même si parfois, ma curiosité me titille de découvrir un jour la fameuse « salle des miracles » de Roissy où s’entassent des tonnes de bagages jamais réclamées ! Malles Louis Vuitton et compagnie comprises !

Côté surbooking, ça compte pas vraiment puisque j’y ai mis de la bonne volonté avec l’utilisation de nombreux GP (vous savez les billets sympas, moins chers mais qui consistent à monter dans l’avion que s’il reste de la place!) mais en billet payant intégral, rien à signaler.

En revanche, côté annulation, j’ai droit à ma petite anecdote qui me fait sourire aujourd’hui mais qui m’a vue utiliser les plus vilains mots que je connaisse au moment des faits ! Aller, je vous raconte.

 

Vendredi soir, 19h50. Mes bagages sont prêtes pour aller passer une semaine farniente à Tenerife dès le lendemain. Mon téléphone sonne. Zut, je le sors de mon sac à main trop tard, message sur répondeur !

19h52, j’écoute. C’est le broker à la grenouille verte chez qui j’ai acheté mon billet (vol sec) qui me précise que ce dernier est annulé. Yeux ronds, trois bonds…

19h57, je rappelle, une fois, trois fois ! Tentatives vaines à chaque fois… En même temps, c’est l’un de ces fameux sites sur lesquels on est content d’acheter parce que le prix est attractif mais pour lequel on pourrit le service client quasi-inexistant quand on en a besoin.

20h06, aucune solution en vue, on verra bien le lendemain sur place !

Samedi, 7h53. A mon arrivée à Orly le lendemain matin, la surprise est confirmée. Pas de vol et pas de solution alternative proposée. La matinée s’annonçait longue, très longue ! Verdict : du projet initial d’un vol direct Paris-Tenerife pour 3 personnes, on a abouti après des négociations musclées avec la compagnie (qui soit dit en passant à assurer là où rien ne l’y obligeait) à d’un côté, un vol pour 2 personnes Paris-Madrid avec 5 heures de retard puis un Madrid-Tenerife avec 6 heures d’attente à l’escale et de l’autre, à un vol Paris-Tenerife pour la dernière personne via Düsseldorf (en Allemagne, oui, oui) avec une nuit de l’autre côté du Rhin au passage.

A l’époque, le service air-indemnite.com n’existait pas. Dommage ! Mais comptez sur moi dorénavant pour bien conserver leur contact.

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec